Dojo

Dojo :  Le Lieu où l’on étudie la Voie. dojo_kanji

Do s’écrit avec une empreinte de pied sur laquelle se superpose un homme en marche. L’ensemble devient le symbole du cheminement dynamique. A côté, la graphie exprime une tête surmontée d’une chevelure hirsute : c’est celle des statues menaçantes des Myo-O, les rois-gardiens qui surveillent dans les vieux temples les cinq points cardinaux : le Nord, le Sud, l’Est, l’Ouest et le Centre. Une tête en mouvement, c’est le chemin spirituel, c’est le principe, c’est la loi.

Jo se compose de plusieurs graphies différentes mélangées. La première à gauche, quand elle est isolée, c’est Ba, l’endroit, le terrain. Puis à sa droite en haut, c’est Hi, le soleil. En dessous, un trait horizontal, c’est Ichi, le chiffre un. Enfin en dessous est tracé le signe Ken, le Katana, le sabre, auquel se mélangent deux signes en forme d’apostrophe qui sont l’abréviation de Kokoro, le cœur, l’esprit, l’âme.

Le Dojo n’est donc pas un lieu quelconque, mais un lieu sacralisé par le soleil dont l’orientation est fonction de la direction où se lève l’astre du jour (mur d’honneur à l’Est), pour y étudier l’entraînement au sabre afin de faire l’unité du corps et de l’esprit par le cœur, centre d’énergie de la véritable communication, du ressenti, de la compréhension authentique…

C’est avant tout un lieu :
– d’étude, de perfectionnement, de concentration, de méditation,

dans lequel règne les RESPECTS :
– du lieu, du fondateur, de la voie enseignée, des enseignants,  du groupe, et de Soi.

L’étiquette y est très présente avant, pendant et après le cours : C’est le Reï Shiki.

On ne doit pas y étaler son ego, car on y apprend aussi bien des plus gradés que des débutants.

Nous sommes tous là pour apprendre, la seule compétition est contre Soi.