袴の成り立ち – Histoire du Hakama

Sachie vous propose ici un bref historique du hakama, sa composition, son évolution et ses significations au cours des siècles au Japon.

布数の変化 Changements du nombre de tissus du Hakama

Le Hakama actuel est composé de 10 tissus mais il a beaucoup évolué depuis l’origine. Au début, on pense qu’il ressemblait plutôt à une jupe longue constituée d’une seule pièce puis il est passé à 2 pièces de tissus. On peut considérer l’augmentation de nombre de pièces de tissus comme un des changements du Hakama.
A fil du temps il s’est transformé pour ressembler aujourd’hui à une sorte de jupe culotte longue, facilitant les mouvements.

hakama1

 

Le Hakama à 2 tissus était composé tout simplement de tissus à l’avant du vêtement, c’est-à-dire un tissu devant à droite et un autre à gauche attachés par une ceinture.

 

 

 

 

hakama 7

 

On retrouve le même principe dans le Mukabaki 行縢(むかばき)qui doit avoir la même origine que le Hakama. Il était porté lors de la pratique du Yabusamé : une technique de tir à l’arc japonaise pratiquée à cheval.

 

 

 

hakama 4
La longueur du Hakama est différente, plus longue, mais le Haidaté佩楯(はいだて) de l’armure japonaise peut aider à imaginer le hakama primitif.

Il semble que le Hakama composé de 4 tissus ait été développé à partir de celui de 2 tissus. À partir de là, le tissus arrière apparait enfin, et il trouve sa forme de pantalon. On retrouve le Hakama composé de 4 tissus sur les haniwa (statuts en argile anciennes).

Le Shōsō-in, lieu où sont conservés les trésors du todaiji  (lien wikipedia) possède aussi un hakama, il est constitué de 4 chiffons. Et les robes complètes comme Ué-no-hakama, Ookuchi-bakama sont aussi constituées de 4 pans de tissu.

Par la suite, on a ajouté 2 tissus de plus au Yama-bakama (Hakama de travail) 2 sur le devant, c’est le Hakama  à 6 pièces de tissus.

hakama3

 

 

 

 

 

 

 

En revanche, pour une tenue plus habillée, le Sashinuki指貫 qui a 8 tissus remplace l’Ué-no-hakama qui a 4 tissus pour améliorer la mobilité. Avec les améliorations des techniques de couture, on est repassé à 6 morceaux de tissu tout en améliorant encore la mobilité.

À l’époque d’Edo (17ème aux 19ème siècles), les gens préféraient le Hakama entre 8 et 8,5 tissus, car à cette époque, le vêtement commence à se charger en ornements, plis, rubans.

hakama 5

腰 板の派生 Evolution du dorset

En entrant dans la période moderne du Moyen-Âge, vers les années de Meïô(1492~1501) et de Bunki (1501~04) apparaît le dorset. Avant cette époque, le dorset n’existait pas encore et même aujourd’hui le Yama-bakama n’a pas de dorset.
Auparavant on trouvait plutôt des ceintures sur le Hakama.
Les Samouraï ont commencé à porter le dorset qui était alors constitué d’une fine plaque de bois enveloppée de tissu.
Puis le bois a été remplacé par du carton. Ce style est toujours en vigueur aujourd’hui.
Avec la modification du dorset, le Hakama a changé de forme. L’ourlet du bas du hakama est devenu plus large que la taille, donnant une forme de triangle au hakama.

袴の折り目の意味Symbolisme des plis du Hakama

Sur un Hakama, vous avez cinq plis devant. Ils représentent les 5 morales et les 5 vertus. Cela vient de l’enseignement du Confucianisme. Les 5 morales disciplinent la relation humaine fondamentale et les 5 vertus montrent ce que les humains doivent préserver. Ils disent qu’en cultivant ces 5 vertus, on peut suivre la voie des 5 morales.

Les 5 valeurs morales fondamentales :

  • La droiture entre le souverain et le serviteur : le souverain et le serviteur prennent soin les uns des autres en respectant la justice.
  • Le lien filial entre le père et le fils, le respect du fils pour son père, la piété filiale et l’obéissance du fils à son père.
  • Le rôle du couple marié : Le mari et la femme chacun a un rôle.
  • Le respect de l’âge : les frères s’aiment, se respectent les uns les autres et préserver la hiérarchie de l’ordre de naissance (relation verticale).
  • La confiance des amis : Les amis se font mutuellement confiance.

Les 5 vertus :

  • JIN (djine) 仁 : bienveillance, générosité
  • GI (gui) 義 : honneur, justice
  • REI (lei) 礼 : courtoisie, étiquette
  • CHI (tchi) 智 : sagesse, intelligence
  • SHIN (chine) 信 : confiance, sincérité

袴の裏の折り目の意味 Symbolisme des plis derrière du Hakama

  • CHU (tchū) 忠 : loyauté, respect
  • KOH (ko) 孝 : piété (respect de la filiation, de l’héritage reçu)

Il est important de bien comprendre, de bien mettre le kimono et d’être capable de plier correctement après la pratique pour le geste du budo.

Fermer le menu
Nullam eget commodo Sed commodo leo facilisis risus. Aliquam elit.