Lisez le Manuel en ligne
  (Union, Harmonie), Ki  (Energie Vitale), Do  (Voie, Chemin à Suivre)

Discipline martiale japonaise ayant été créée sur le Takeda Ryu et d’autres budo à base d’armes (sabre, lance, naginata…) par Morihei Ueshiba.

Respect, concentration, équilibre, puissance, rapidité, contrôle de soi s’acquièrent au fur et à mesure de la pratique.
L’aïkido se pratique debout comme à genoux, contre un ou plusieurs adversaires, armés ou non.

Ces techniques visent à contrôler, immobiliser ou projeter l’adversaire.

L’aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes de tous âges.

Il n’existe pas de compétition, mais les résultats ne sont que la mesure de son propre investissement.

Cette discipline permet de développer ses capacités physiques et psychologiques afin de mieux les connaître et d’en augmenter les capacités.

L’Aïkido permet de prendre conscience de son corps et de développer des notions :

  • d’équilibre,
  • de déplacement,
  • de rythme,
  • de vigilance,
  • de spontanéité,

d’acquérir et des qualités morales telles que :

  • la politesse,
  • la modestie,
  • le respect,
  • la loyauté,
  • l’esprit d’entraide,
  • le courage,
  • la maîtrise de soi.

Ces qualités amèneront le pratiquant d’Aïkido à instaurer de meilleures relations avec son entourage, dans un groupe ou au sein de la société.
Le principe qui consiste à “vaincre l’autre” est remplacé par celui de “dépassement de soi” ; les résultats n’étant que la mesure de son propre investissement.
L’Aïkido se pratique avec un partenaire et non contre un adversaire.
La vraie voie de l’Aïkido est celle de l’adaptation à chaque situation qui nous est présentée.

  • Debout ou à genoux, l’Aïkidoka utilise des techniques de projections et d’immobilisations avec un ou plusieurs partenaires armés ou non.

  • L’étude des armes (boken: le sabre, jô: le bâton, tantô : le couteau) contribue grandement à la compréhension de l’Aïkido et permet une progression plus rapide et permet d’appréhender des notions de contrôle de soi, de gestion du stress, la confiance…

La progression du pratiquant est jalonnée d’examens qui lui permettent de se jauger, de voir son niveau.

La chute ou Ukemi (contrôle du corps) est une technique à part entière, elle permet de s’échapper d’une projection ou d’un contrôle, ce qui permet de soit de partir indemne soit de pouvoir réattaquer ou de faire une contre technique (Sutemi).
Le travail de l’ukemi, permet de “malaxer” sont corps afin de lui apporter :
– densité,
– souplesse,
– travail du cardio,
– rythme,
– travail dans les 3 dimensions (oreille interne),
– équilibre,
– appréhension du sol,

La tenue de l’aïkidoka porte lors de la pratique :

  • un Keikogi blanc (Kimono),
  • une ceinture ou Obi,
  • des Zôri (sandales japonaises) ou tongs
  • un Hakama, pantalon-jupe traditionnel japonais (et à partir du deuxième kyu).

Voici les règles d’étiquette et de comportement dans le Dojo : leur respect permet d’assurer l’harmonie au sein du dojo et d’aider chacun(e) à se concentrer pour bénéficier au maximum des bienfaits de la discipline.

Vous pouvez inviter quiconque à venir regarder un cours à n’importe quel moment, à condition d’observer les règles suivantes :

  1. Prévenir l’enseignant(e) que vous avez invité quelqu’un.
  2. Avertir votre invité(e) qu’il /elle doit avoir une attitude discrète et correcte,
  3. Qu’il est interdit de boire ou de manger pendant les cours,
  4. Qu’en aucun cas il /elle ne doit adresser la parole à quelqu’un se trouvant sur le tatami.
Fermer le menu
pulvinar Aenean ultricies leo Praesent sit Nullam Phasellus risus ut quis